Botox à Lyon par le Dr Baratte dermatologue
Accueil esthétiqueAccueil esthétiqueAccueil laserAccueil laserAccueil cabinetAccueil cabinetAccueil LEDAccueil LED

<

>

Les injections de toxine botulinique : le "Botox"

Le but :

Injections de Botox par le Dr Baratte à Lyon
Injections de Botox par le Dr Baratte à Lyon

Cette technique vise à mettre au repos les muscles de la partie supérieure du visage, c'est-à-dire ceux permettant de froncer les sourcils (muscles de la glabelle), les muscles responsables des rides du front et ceux du coin des yeux appelés aussi muscle des pattes d'oie.

Ces injections ont un effet temporaire qui dure entre quatre et six mois : on est donc appelé à les renouveler régulièrement pour obtenir un effet optimal (l'idéal étant tous les six mois).

Le produit utilisé :

La toxine botulique est une protéine issue de culture bactérienne. Elle a été utilisée au début comme traitement du strabisme et d'autres pathologies oculaires, puis dans des pathologies musculaires comme le torticolis spasmodique ou le spasme facial.

Finalement, elle a été mise au point par un couple de Canadiens dont l'un était ophtalmologue et l'autre dermatologue et le traitement est codifié depuis 1992 en esthétique, afin de relaxer les muscles du visage.

Actuellement, il existe plusieurs types de toxine botulique de type A (celle utilisée dans cette indication) : VISTABEL (laboratoire ALLERGAN), AZZALURE ( laboratoire GALDERMA), BOCOUTURE (laboratoire MERZ). Le BOTOX était la première toxine botulinique utilisée en thérapeutique.

Le déroulement de la séance :

Il s'agit d'injections très peu douloureuses dans des points précis ne nécessitant aucune d'anesthésie préalable.

Il y a certaines précautions à prendre : toute lésion infectée ou tout hématome de cette zone contre indique l'injection le jour même.

La prise d'aspirine avant et après le geste est déconseillée, la prise de certains médicaments dont les anticoagulants doit bien sûr été signalée lors de la consultation préalable.

 

Le plus important est d'éviter de s'allonger, de mettre la tête en bas, de masser cette zone, de prendre l'avion ou de faire du sport dans les 4 heures qui suivent l'injection, et ceci pour éviter la diffusion du produit à d'autres muscles que ceux concernés par les rides à traiter.

De même, un sauna, une inhalation, une forte exposition à la chaleur sont à déconseiller pendant les 4 heures suivantes.

Attention : n'espérez pas avoir un effet immédiat ! L'efficacité de la toxine se met en place en trois à cinq jours et c'est progressivement que la mise au repos des muscles s'installe, garantissant un résultat progressif et rarement remarquée par son entourage (vous serez juste félicité pour votre air reposé et serein et vous n'aurez pas du tout l'air figé !).

 

Remarque : une consultation à 15 jours, comprise dans le prix global, est toujours nécessaire pour vérifier le résultat et éventuellement en pratiquer une un ajustement.

Les effets secondaires possibles :

- de petites ecchymoses, un léger oedème, quelques douleurs aux points d'injections ou un mal de tête passager seront des effets rares mais possibles;

- une élévation de la queue des sourcils (effet Méphisto) ou un résultat asymétrique sera tout à fait corrigeable à la séance de contrôle;

- Une résistance au traitement ou une allergie à la toxine botulique est exceptionnelle ;

- le seul effet secondaire gênant est le ptosis de la paupière supérieure (ouverture limitée de cette paupière, réversible, de durée plus courte que l'effet de la toxine), conséquence d'une diffusion de la toxine à des muscles non concernés, témoignant d'une injection trop latérale, d'un effort ou d'une exposition à la chaleur dans les suites immédiates de la séance.

Le prix :

A partir de 390 € TTC seul, mais il fait l'objet d'un devis personnalisé en fonction des autres gestes effectués le même jour, afin d'optimiser le coût global de la séance (en cas du full face).

Un consentement éclairé doit être signé, des photos seront faites et un numéro de téléphone facilement joignable vous sera remis le jour du geste.

 

Auteur de l'article : Docteur Isabelle Baratte.